#global {display:none;}
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 08:45


Reprise de l'aricle paru sur le Dauphiné le 03/04/2008

Le passage du Tour de France 2008 dans le département des Alpes-de-Haute-Provence n'est pas acquis.
Le cabinet du ministère de l'Intérieur a donné cette semaine un avis défavorable au franchissement du col de Larche (vallée de l'Ubaye), qui mène à l'Italie.
Ce col doit être gravi par les coureurs le dimanche 20 juillet lors de l'étape Digne-les-Bains - Prato Nevoso. Mais un passage de la route départementale 900 est normalement interdit aux cyclistes par un arrêté du président du conseil général, depuis un éboulement en 2001. C'est ce qui a fait tiquer le ministère.

La situation réétudiée cet après-midi

L'avis a été connu hier. Jean-Louis Bianco le président PS du conseil général des Alpes-de-Haute-Provence et Michel Lanfranchi, président UMP de la communauté de communes de la vallée de l'Ubaye, ont fait jouer leurs relations au plus haut niveau pour inverser la vapeur. Résultat : la situation doit être réétudiée cet après-midi, selon le conseil général.
Côté organisation, on est « un peu embêté, mais optimiste ». « Nous sommes en train d'argumenter auprès du représentant du ministère » confirme Jean-Louis Pagès, directeur des sites d'Amaury sport organisation. Qui considère que cette personne a simplement « manqué d'informations ».

Mesures de sécurité exceptionnelles

Le cas de la Rochaille semblait réglé. Conseil général, préfecture, gendarmerie, services de secours et élus s'étaient mis d'accord. Le passage du peloton à cet endroit serait possible grâce à des mesures de sécurité exceptionnelles. À savoir purge des filets de protection, vérification du système d'alerte, surveillance des passages où un animal aurait pu déclencher une chute de pierres. La caravane devait rouler regroupée et en silence. Et en cas de problème, la course aurait été interrompue, les chronos arrêtés, pour reprendre au-delà du passage, sans léser aucun coureur.
« L'option qui a été prise, c'est la sécurité. On peut comparer ça à un énorme passage à niveau » résume Jean-Louis Pagès. La "grande boucle" a déjà emprunté sans problème de nombreuses routes de montagne semblables, rappelle-t-il.

Trois étapes menacées

Si le ministère maintenait son refus, le Tour de France 2008 ne passerait pas du tout par les Alpes-de-Haute-Provence, où trois étapes sont attendues (Nîmes - Digne le 19 juillet, Digne - Prato Nevoso le 20, Cuneo - Jausiers le 22)...
Les organisateurs devraient alors changer leur fusil d'épaule. Du jamais vu à trois mois du départ.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyclingmodel - dans Tour de France
commenter cet article

commentaires

TheCyclist 07/04/2008 19:11

Viens t'inscrire sur Passion Cyclisme, le forum des passionnés de
cyclisme ! Ce forum est ouvert à tous, passionnés de cyclisme ou non. Bien sur, il vient juste d'etre créer, et on a besoin de votre aide
pour le faire vivre ! N'hésites pas à faire de la pub autour de toi ! http://passion-cyclisme.xooit.fr/index.php A bientot sur Passion Cyclisme !

ben 04/04/2008 12:55

les hauts alpins ne veulent pas payer 635000 euros pour le plaisir de qq cyclistes 7 ans que notre route est fermer elle peut le rester encore qq années

#global {display:none;}