#global {display:none;}
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 22:54

Ci-dessous retrouvez l'article du Dauphiné sur le sujet.
Embrun y aggne un second départ d'étape et le Tour un nouveau col à plus de 2500 m !


Deux départs fixés du même endroit... à trois journées d'intervalle, il y a fort à parier que la configuration du Tour 2008, dans sa version (enfin) finale, alimentera d'une anecdote supplémentaire, la déjà très abondante légende de l'épreuve cycliste la plus prestigieuse au monde. C'est en effet une étape Embrun - Prato Nevoso (Italie) qui remplacera l'étape Digne-les-Bains - Prato Nevoso, initialement prévue mais qui se heurte au veto du ministère de l'Intérieur pour emprunter un passage dangereux dans la montée du col de Larche (Alpes-de-Haute-Provence).
"Devant les incertitudes rencontrées à trois mois seulement du départ de l'épreuve, Christian Prudhomme nous a effectivement proposé hier par téléphone (ndlr: mardi) de suppléer Digne-les-Bains au titre de ville de départ de la 15e étape. Malgré la charge de travail supplémentaire que nous aurons ainsi à assumer, je ne me voyais pas refuser de venir en aide à l'organisation d'une telle épreuve. J'ai donc répondu tout de suite favorablement au directeur de l'épreuve", nous confirmait tout sourire mercredi, Chantal Eyméoud.

La bonne affaire...

L'affaire réglée, Embrun et son maire accueilleront donc le peloton du Tour et sa caravane, les 20 et 23 juillet prochain, pour ce qui devrait constituer une première dans l'histoire de la Grande Boucle, à savoir, le départ de deux étapes différentes, à partir d'une même ville... à trois journées d'intervalle.
Deux départs "négociés" au prix d'un seul (50 000 euros), puisqu'un service en valant un autre, madame le maire accueillera à titre gratuit le départ de l'étape Embrun-Prato Nevoso le 20 juillet. Et le tout, grâce à la volonté ministérielle de remettre en cause le tracé initial.

Il ne passera pas par Larche...

Flashback. C'est donc à la Rochaille, dans la vallée de l'Ubaye, que le Tour a coincé. Le cabinet du ministère de l'intérieur n'ayant pas voulu valider l'itinéraire de la 15e étape qui devait relier Digne à Prato Nevoso le 20 juillet, à cause de ce passage de 250 m situé sur la route du col de Larche, qui mène en Italie.
En mars 2001, d'importants éboulements s'étaient produits à cet endroit. Depuis, la Rochaille est interdite toute l'année aux cyclistes, et un dispositif électronique de détection de chutes de pierres permet de barrer la route en cas d'éboulement. Avant d'annoncer le parcours, l'organisation et les autorités s'étaient mises d'accord. Conseil général, préfecture, gendarmerie, services de secours et élus avaient convenu que le passage du peloton à cet endroit serait possible grâce à des mesures de sécurité exceptionnelles.
Las. Malgré les pressions des élus locaux, malgré la réception lundi place Beauvau de Jean-Louis Bianco, le président du conseil général, et de Béatrice Abollivier, la préfète des Alpes de Haute-Provence, rien n'y a fait. Le Tour de France ne passera pas à la Rochaille.

... mais par le col Agnel, pour une première

La 15e étape rejoindra donc à partir d'Embrun et la station de Prato Nevoso, soit environ 185 kilomètres. Via le célèbre col Agnel (2746m), long de 21 kilomètres (6,5%), mais surtout encore jamais franchi jusque-là par le Tour.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyclingmodel - dans Tour de France
commenter cet article

commentaires

#global {display:none;}