#global {display:none;}
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 13:22

Les structures qui habillent la zone d’arrivée ont été remplacées pour le Tour 2009. La réalisation de ce nouveau décor répond à la fois à une recherche esthétique et à un défi technologique.

Au commencement, il y a une ligne blanche, tracée à la craie, à la chaux ou encore peinte à la bombe. L’arrivée d’une course cycliste, ce n’est pas plus compliqué que ça. C’est en cherchant à se rapprocher de cet idéal absolu que les dessinateurs missionnés par l’organisation ont travaillé sur le nouvel environnement d’arrivée. Naturellement, la volonté de retrouver de façon immédiate l’univers du Tour de France a également guidé les coups de crayon des créatifs. Après avoir chiffonné quelques ramettes de papier, multiplié les essais de formes et de couleurs, une tendance s’est imposée : la simplicité extrême.




Au terme du processus, le message se concentre sur les couleurs fortes de l’identité visuelle du Tour de France : le noir, le jaune et le gris. Dans ce décor qui fait aussi ressortir les couleurs des partenaires, un « maitre cube », habillé sur cinq de ses six faces par le logo du Tour, domine le paysage. Côté lignes, la pureté a également pris le dessus sur la fantaisie. Sous le portique d’arrivée, il n’y aura cette année qu’une seule star : le vainqueur de l’étape du jour.

A quelques longueurs de cet ensemble que les spécialistes ont baptisé Chronopole (en référence à sa vocation originelle d’enregistrement des temps), celui qui vient de lever les bras au ciel est invité à rejoindre le podium, remanié selon les mêmes codes. Plus moderne, équipé d’écrans plats et surmonté lui aussi d’un « maitre cube », le nouveau podium préserve la dimension solennelle de la cérémonie de remise des maillots. Sur cette structure, la simplicité répond à une autre exigence : l’adaptabilité à des terrains complexes. En comparaison avec l’ancien podium, près de quatre mètres ont été gagnés sur la longueur de l’emplacement nécessaire à son installation. De plus, une configuration réduite (avec les pans latéraux rabattus) ramène de 10m à 6m la longueur du podium. Concrètement, dans le cas d’une arrivée au col d’Aubisque, où le podium n’avait pu être monté lors de l’étape qui s’y était achevée en 2007, la nouvelle version du protocole trouverait tout à fait sa place.




La conception de ces structures relève également de la prouesse technologique. La plupart des manipulations étant automatisées, le gain de temps et d’énergie sera considérable pour les équipes qui ont en charge la logistique de la zone d’arrivée. Alors que le montage mobilisait l’année dernière une douzaine de personnes pendant environ quatre heures, il ne faudra plus qu’une heure et demie pour préparer le terrain aux coureurs, avec seulement deux paires de bras ! La souplesse du dispositif présente enfin un avantage sur le plan environnemental : au lieu de deux camions en 2009, un seul poids lourd transportera à la fois le portique d’arrivée, le podium et la cabine des speakers.



Source : www.letour.fr
Photos : A.S.O.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sport Goodies - dans Tour de France
commenter cet article

commentaires

#global {display:none;}