#global {display:none;}
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 09:36

Paru depuis quelques semaines déjà, le livre "Le Galibier, sommet des guerriers" de P. Fillion et J. Hennaux vient compléter les deux ouvrages précédents dessommets du Tour de France.

 

Le Galibier sommet des guerriers

 

Après le Ventoux en 2009 (on se souvient de l'arrivée à son sommet la veille de l'arrivée du Tour) et le Tourmalet l'an dernier pour célèbrer le centennaire du premier passage à son sommet, voici donc le Galibier.
Le coix n'est pas anodin puisque le Tour fêtera en juillet prochain le 100ème anniversaire de la première escalade du géant lors d'un Tour de France. Et pour ce faire, comme pour le Tourmalet l'an dernier, le col sera escaladé par deux fois: le jeudi 21 juillet où l'arrivée sera jugé au sommet du col et le lendemain via le télégraphe et avant l'escalade des 21 virages de l'Alpe d'Huez.

 

Le Ventoux sommet de la folie    Le Tourmalet sommet des tourments

 

Revenons à l'ouvrage dont j'ai presque terminé la lecture et qui contrairement à beaucoup de publications ne s'attarde pas sur les dernières années, celles dont on se souvient généralement le mieux ! Au contraire, de longues pages et de nobreux récit nous font revivre les tours d'avant-guerres (les deux!) et des années 50, pour le plus grand plaisir du lecteur. Agréable à lire et doté d'une riche iconographie cet ouvrage vient merveilleusement compléter les deux prmiers ouvrages de la collection. 

 

 

Le brief de l'éditeur :

Au lendemain de la première ascension du col du Galibier dans le Tour de France, Henri Desgrange, le créateur de l'épreuve en 1903, écrit dans le quotidien "L'Auto", ancêtre de l'équipe : "O Sappey ! O Laffrey !O col Bayard ! O tourmalet ! Je ne faillirai pas à mon devoir en proclamant qu'à côté du Galibier, vous êtes de la pâle et vulgaire bibine : devant ce géant, il n'y a plus qu'à tirer son bonnet et à saluer bien bas !" C'était en 1911. Depuis le peloton du Tour de France a franchi ce col à 57 reprises et s'y arrêtera pour la première fois en 2011 pour l'arrivée de la 18e étape, la plus haute de son histoire : 2 646 m. Ce col mythique est le terrain de prédilection d'extraordinaires passes d'armes entre coureurs, des plus grands exploits et des plus grandes défaillances... C'est cette histoire épique que raconte ce "Sommet des guerriers" superbement illustré grâce aux archives du journal "L'Equipe".

 

Auteur : Patrick Fillion, Jacques Hennaux
Date de parution : 27/04/2011
Editeur : L'EQUIPE EDITIONS
Nb de pages : 128

Partager cet article

Repost 0
Published by Sport Goodies - dans Bibliothèque du vélo
commenter cet article

commentaires

#global {display:none;}